Contactez-Nous

 

Une question, un doute, une suggestion ? Nous sommes à votre écoute.

N'hesitez-plus. Nous serons ravis d'avoir de vos nouvelles et essaierons de vous répondre dans les meilleurs délais.

 

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Top Dolly

Vêtement

Top Dolly

top fond gris copy.jpg
top fond gris copy.jpg

Top Dolly

160.00

Top Ample Poche Poitrine - Teinture Végétale à la fleur de Pastel

 

  • Matière naturelle : 100% coton certifié GOTS

  • Teinture naturelle végétale : fleur de pastel

  • Fabriqué en France

  •  Fente sur le côté

  • Poches plaquées avec rabat sur la poitrine

  • Longueur de manche pliure du coude

  • Décalage longueur devant et dos
  • Col chemise ouvert sur poitrine
Couleur:
Size:
Quantity:
Ajouter au Panier

FRANCE.jpg
fait main.png

MADE IN FRANCE

FAIT-MAIN

MATIERE+NATURELLE.jpg

MATIERE NATURELLE

ECO-RESPONSABLE


L'histoire du Pastel

 

Egalement appelée la Waide, le pastel a été cultivée dans diverses régions de France depuis des temps très reculés : Normandie, Picardie, Provence, Languedoc. Généralement bisannuelle, quelquefois pérenne suivant les espèces, la Waide ne gèle pas et supporte des temperatures jusqu’a -15°C. Elle servait également d’aliment pour le bétail (particulièrement intéressant l’hiver).

fleur de pastel

Depuis le Néolithique le pastel est utilisée comme teinture pour le colorant bleu que l’on obtient en faisant fermenter et sécher les feuilles. La waide (ou guède ou pastel des teinturiers) est une plante à indigo avec laquelle on fabrique un pigment bleu qui s’obtient à partir des feuilles sèches de première année. Elle fut cultivée à grande échelle dès le XIème siècle dans nos régions et fut l’objet d’une grande activité économique. On l’appela « l’Or BLEU de la PICARDIE ». 

 
fleur de pastel

Sa culture diminua beaucoup après la guerre de cent ans car les échangesqui étaient nombreux avec les Anglais ont cessé. Ce sont eux qui ont intensifié sa culture dans le sud-ouest (traingle d’or entre Albi, Toulouse et Carcassonne) sous le nom de pastel. La découverte de l’indigotier au XVIème siècle fit disparaitre sa culture dans le sud-ouest et la révolution industrielle du XIXème siècle avec la découverte des colorants chimiques marqua la fin de l’usage des colorants végétaux.

Le pastel, ou isatis tinctoria, met du bleu dans nos vies depuis l’Antiquité. La matière colorante bleue n’existe pourtant pas en tant que telle. La plante contient de l’isatan, un composé incolore qui produit de l’indoxyle, incolore lui aussi. C’est l’association de 2 molécules d’indoxyle qui produit le pigment bleu, en entrant au contact de l’air !

 
ddd1.png

Les feuilles de pastel sont mises à macérer dans de l’eau. Le pigment apparaît alors à l’état soluble et incolore. Au contact de l’air, le liquide contenant le pigment s’oxygène. D’incolore, le liquide devient progressivement d’un bleu profond. Le liquide est ensuite mis dans des cuves de repos. Le lendemain, on peut ainsi évacuer le liquide et récupérer le pigment qui est resté au fond des cuves. Filtré, raffiné, séché, le pigment est prêt à être utilisé ! La teinture au pastel est résistante, vive et fongicide. Une fois teinte à la main, la teinture au pastel permet d’obtenir des nuances exceptionnelles qui donnent une profondeur, une chaleur au vetement. Et plus on le lave, plus la couleur s’intensifie. 


Vous Aimerez aussi...